Home Tourisme Gouter à la cuisine locale des Maldives pendant son voyage

Gouter à la cuisine locale des Maldives pendant son voyage

556

L’archipel des Maldives est considéré comme une destination de vacances par excellence. On l’apprécie pour la beauté de ses plages, ses températures agréables quasiment tout au long de l’année, ou encore la richesse de sa faune sous-marine. Cependant, on parle peu lorsqu’il s’agit de sa gastronomie.

En réalité, la cuisine locale des Maldives n’est pas des plus diversifiées, due au nombre assez limité d’aliments sur l’archipel. Toutefois, même si elle peut être jugée plutôt comme simple, elle n’en reste pas moins délicieuse.

Les aliments et les boissons que l’on consomme sur l’archipel des Maldives

Lorsque vous effectuez une escapade aux Maldives, vous remarquerez qu’en général la cuisine locale se base sur le riz et le poisson. Étant donné que ce dernier est le plat principal du pays, toute une partie lui sera consacrée plus bas, dans cet article. Pour les autres viandes consommées aux Maldives, il y a, bien évidemment, du poulet. Mais il n’est habituellement préparé que lors d’occasions spéciales. Pour ce qui est de la viande rouge, celui-ci peut être considéré comme une denrée rare et ne se trouve, dans la plupart des cas, que dans les iles-hôtels. À titre d’infos, on n’y consomme pas le porc, vu que la religion officielle du pays est l’Islam.

Le fruit le plus disponible sur l’archipel est la noix de coco. Celui-ci se mange à différentes étapes de murissement. Ainsi, une très jeune noix de coco est avant tout choisie pour son eau qui constituera une boisson rafraichissante. Lorsqu’elle est choisie à un stade plus mure, sa chair, qui devient alors gélatineuse, peut être mangée en guise de dessert. Lorsqu’elle parvient à encore plus de maturité, sa chaire dure sera râpée pour accompagner et aromatiser les aliments principaux de la cuisine maldivienne.

En ce qui concerne les boissons, vous pouvez trouver le Raa comme le jus le plus caractéristique des iles maldiviennes. Il est obtenu à partir du tronc de palmier. Aussi, le thé est un autre breuvage très apprécié. Celui-ci est communément bu très sucré, mélangé avec beaucoup de lait. Mais si vous préférez un thé sans sucre, ni lait, alors vous devez le préciser en mentionnant que vous souhaitez prendre un « black tea ». Quant à la consommation de l’alcool, elle est tolérée dans le pays. Mais seulement sur les iles-hôtels, ou bien à bord des bateaux de croisière qui bénéficient d’une licence, ou encore dans le bar de l’aéroport.

Quelques plats maldiviens incontournables à base de poisson

Comme déjà évoqués un peu plus haut, les mets du pays sont essentiellement constitués de poissons. On en mange à chaque repas, du matin au soir, qu’ils soient crus, cuits, fumés, ou encore séchés. Bien sûr, on l’accompagne, dans la majorité des cas, de l’autre ingrédient principal de la gastronomie maldivienne : le riz. Ainsi, parmi les plats locaux les plus servis dans l’archipel, vous pourrez trouver :

  • L’incontournable Mashuni. Il est consommé au petit déjeuner ou au diner, accompagné de roshi (un pain sans levain en forme de galette). On prépare le Mashuni en mélangeant du thon blanc et de la noix de coco râpée. Comme assaisonnement, on utilise du piment frais, des oignons hachés, du citron vert et du lait de coco.
  • Le Garudiya, qui est également un mets que l’on rencontre quotidiennement sur les tables. C’est de la soupe de poisson et de riz. Pour l’accompagnement, on ajoute du citron, de l’oignon, ainsi que du piment.
  • Le Cutlus. Il s’agit d’une friture à base de thon et de purée de pommes de terre. On y ajoute de l’ail, ainsi que du piment et du citron vert.